ElCiudadano.gob.ec

Le Président déconstruit les mensonges concernant les “hauts” impôts en Equateur

 Breaking News

Le Président déconstruit les mensonges concernant les “hauts” impôts en Equateur

Le Président déconstruit les mensonges concernant les “hauts” impôts en Equateur
September 21
10:07 2015

Lumbisí (Pichincha).- Le Président de la République, Rafael Correa a réfuté les mensonges formulés par l’opposition concernant la pression fiscale dans le pays. Le Président a expliqué que la moyenne d’imposition en Equateur était inférieure à celle en Amérique Latine sur ce sujet (Voir la présentation). Selon des données présentées lors du rapport d’activités hebdomadaire n°442 (Enlace Ciudadano), l’Europe a une pression fiscale de 36,7%, l’Amérique Latine de 21,2%, et l’Equateur de 20%.

De même, il a donné les taux de TVA pratiqués en différents endroits, en Europe ce taux est de 21,4%, en Amérique Latine la moyenne est de 14,94%, et en Equateur celui-ci est de 12%, seulement supérieur à celui du Paraguay (10%) et du Panama (7%).

Le Chef de l’Etat a rappelé que les médicaments et la majorité des aliments composant le panier basique n’étaient pas assujettis à la TVA, raison pour laquelle il a démenti que finalement c’était les pauvres qui payaient les impôts.

La directrice du Service des Impôts (SRI), Ximena Amoroso, a signalé qu’un équatorien devait gagner plus de 25.000 dollars par an (14.400 dollars avec la part déductible), pour commencer à payer l’impôt sur le revenu. La tranche d’exonération de cet impôt est de 10.800 dollars.

“Quel pauvre gagne plus de 800 dollars par mois ? », s’est interrogé le Président, en assurant que grâce à la part déductible (alimentation, vêtements, logement, santé), la classe moyenne ne paie pas non plus cet impôt, a rappelé le Président.

« Le problème c’est que les riches, qui sont ceux qui possèdent les médias, doivent eux payer des impôts (…) car avant ils ne payaient même pas cet impôt sur le revenu. Allez voir leurs déclarations de revenus avant la Révolution Citoyenne ! », a exprimé le Chef de l’Etat.

Concernant les impôts qu’ils doivent pour les entreprises, le Président a comparé les moyennes à l’échelle internationale et a noté que, par exemple, en Argentine il y a un impôt sur les bénéfices de 36%, celui-ci est de 39,9% aux Etats-Unis si l’on ajoute impôts fédéraux et des Etats ; en Equateur celui-ci est passé de 25 à 22%, en-dessous de la moyenne en Amérique Latine qui est de 27%.

Le Président s’est interrogé quant aux entrepreneurs qui parlent d’une nécessité de stabilité tributaire et légale dans le pays, affirmant que « moi, je continuerai de faire évoluer les normes et les lois autant de fois que cela sera nécessaire pour avoir un pays meilleur, plus juste, plus équitable. Un pays avec de vrais entrepreneurs, camarades ». JEF/ElCiudadano

Esta entrada también está disponible en: Anglais, Espagnol

AUDIONOTICIAS

Especiales

codigodeon3

ESCUCHA RADIO CIUDADANA

Facebook

Suscríbase a elciudadano.gob.ec

Reciba al final del la jornada las noticias más importantes del Ecuador y del Gobierno de la Revolución Ciudadana